• Home  / 
  • Roller
  •  /  Roller derby : quand le roller devient un sport !

Roller derby : quand le roller devient un sport !

La course aux patins est ouverte ! Créé vers la fin du XIXe siècle, le « Roller catch » refait surface en 2000 sous un nom plus sophistiqué : Roller derby. Ce nom sonne nouveau à vos oreilles, et pourtant ce sport est populaire parmi les ladies Outre-Atlantique et aussi dans certaines parties de l’Europe. Découvrez ce sport où les femmes peuvent jouer au même titre que les hommes.

Corps à corps, bousculade, blocage ….parlons du Roller derby !

Si vous pensez que le Roller derby est l’adaptation du jeu « Crim » dans l’épisode Monster High, sachez que ce sport existe depuis 1880, en Amérique. A cette époque, le but est de rouler sur un terrain incliné ou plat. Aucune règle n’a été proscrite,  juste un moyen de faire oublier la guerre aux gens. Ce qui amusait le public c’est le fait de se prendre des coups en pleine course ou encore de pouvoir faire du roller sans prise de tête.

Trente ans après, des règles se sont instaurées lesquelles les équipes mixtes composées d’un homme et une femme chacune devront parcourir plus de 4000 km de pistes durant plusieurs jours. Dans les règles, il est permis aux participants de bloquer leurs adversaires pour permettre à leurs partenaires d’aller plus loin dans la course. En l’an 2000, les règles se sont raffermies, la zone de compétition a diminué d’espace et le nombre de joueuses passe de 2 à 14.

Comment cela se passe-t-il sur le terrain ?

Pour pratiquer le Roller derby, il faut avant tout savoir patiner sur 4 roues, ne pas être individualiste et marquer des points ! Ce sport collectif composé de 2 équipes de 14 femmes pour chacune n’est praticable que sur un terrain plat et en forme oblongue. Soit 28 personnes sur une piste de 22,86 m par 32,92 m avec en plus 7 arbitres dont 4 en titre sans patins et 3 en patins. Ça en fait du monde !

Etant donné que c’est un sport de contact, la présence de nombreux arbitres est nécessaire pour observer le mouvement des joueuses. Chaque groupe se compose en trois postes distincts. Une Jammeuse, celle qui fait marquer des points à son équipe. Pour ce faire, elle doit arriver à dépasser la bloqueuse la plus proche de la ligne d’arrivée. Une bloqueuse, son rôle se limite à bloquer le camp adverse  pour faire passer sa coéquipière Jammeuse. Et le pivot, une bloqueuse pouvant également faire du Jam en cas d’échange de poste.

Roller derby, pour qui?

La majorité des patineurs sont des femmes, les règles ont d’ailleurs été rédigées par le « WFTDA : Women Flat Track Derby Association ». Plus de 2000 clubs féminins ont déjà rejoint le comité et enchaînent match sur match. Les hommes ont également leur place dans le Roller derby cependant moins populaire que celui des femmes. Serait-ce parce qu’il est plus agréable d’admirer les femmes se bousculer ?

Si vous êtes de ces personnes qui aiment le contact physique, ce sport pourrait peut-être vous faire monter l’adrénaline. La plupart des femmes se sont mises au Roller Derby dans le but de canaliser leur énergie débordante. Une fois sur le terrain, leur attitude de gagnante et leur esprit de compétitivité se libèrent pour donner naissance à une joueuse sans pitié.

 

 

 

About the author

Romain Drappier

Leave a comment: