Top 10 Meilleur Casque Roller 2021

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Casque Roller ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Casque Roller pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Casque Roller !

Notre sélection de casque roller

Guide d’achat casque roller

Vous souhaitez faire du roller en toute sécurité et, pour ce faire, vous équiper d’un casque roller. Mais comment choisir le bon ? Voici notre top 10 des meilleurs casques roller, ainsi que nos avis, test et guide d’achat pour vous aider à faire le meilleur choix.

Guide d’achat

Comment choisir un casque roller ?

Pratiquer une discipline du roller sports sans porter un set de protection, dont un casque ? Absolument inconcevable, car même faire du vélo nécessite parfois un casque de protection. Mais pour votre part, vous peinez quelque peu à choisir parmi tous les modèles existants. Pas de panique, suivez le guide pour éclairer votre lanterne.

Acheter des rollers, acheter un casque

Les chiffres sont éloquents. En France, 1 accident sur 3 survient durant le tout premier mois de pratique du roller, 1 sur 5 pendant la première sortie. En outre, 81% des victimes d’accidents n’ont jamais suivi de cours de roller (oui, sans même savoir freiner parfois) et 65% n’étaient équipés d’aucune protection lors de la chute. Ces statistiques ont été établies par les autorités responsables de la sécurité routière. Dans tout cela, les accidents impliquant un traumatisme à la tête restent minimes, mais il n’en demeure pas moins que ce genre de blessure peut être d’une certaine gravité.

Le roller, en mode sports et loisirs ou jeux d’extérieurs, n’est pour autant pas dangereux, loin de là. Les risques de chute faisant partie intégrante de sa pratique, il suffit d’une part, on l’aura compris, de d’abord de prendre la peine d’apprendre le roller afin d’en acquérir les fondamentaux avant de penser à se lancer dans une discipline acrobatique, de circuler là où c’est autorisé (trottoir, voies cyclables ou skatepark), et de se munir d’une protection roller adéquate : genouillères, coudières, jambières, protège-poignet, protège-tibias, protège-dents, mitaines, crash pad? Et, un des plus importants parmi cette panoplie d’équipement de protection, le casque roller.

Le port de celui-ci n’est certes pas régi par une réglementation particulière en dehors des compétitions organisées par la Fédération française de roller et skateboard. Il n’en demeure pas moins qu’il est vivement recommandé pour les pratiquants adultes (même si on ne va pas faire du roller agressif) et est obligatoire, depuis mars 2017, pour la protection des enfants.

Le bon casque pour la bonne pratique

Et l’on parle bien ici de casque roller et non d’autres produits de substitution, tels qu’un casque d’équitation, trouvé auprès d’une quelconque enseigne vendant des articles de sport ! Cela dit, certains casques rollers peuvent dans des cas très précis être utilisés (et inversement) en guise de casque vélo, casque bmx, casques vtt ou casque skate, ceux-ci offrant une bonne protection de la tête lorsqu’on pratique ce genre de sport de glisse, voire ces sports extrêmes. On l’aura bien compris, en roller on aura ainsi affaire à différents types de casques en fonction de la discipline ou de la spécialité (roller derby, roller artistique, roller freestyle, roller hockey, freeride, slalom, roller de vitesse?).

D’une manière générale, on distingue trois types de casques :

  • Le casque bol : ce genre de casque est utilisé dans les spécialités du freestyle telles que le street ou la rampe. Il offre au rider une protection optimale de la base arrière du crâne
  • Le casque vélo roller : exemple type du casque pour vélo, il a pour particularités d’être très léger et ajouré (comportant des trous pour une bonne aération). Similaire à celui qu’on retrouve sur la tête d’un cycliste donc, son usage est plutôt destiné à des pratiquants de disciplines où l’on peut transpirer abondamment, en l’occurrence en rando roller ou en roller course.
  • Le casque intégral : à l’instar du casque moto ou celui qu’on porte en BMX, le casque intégral assure une protection à la fois de la tête et du visage. En roller, les pratiquants vont enfiler ce type de casque notamment pour rouler en descente ou downhill.

Une des erreurs à éviter lorsqu’on achète un casque est de penser uniquement aux performances et de choisir délibérément le mauvais. On citera, en guise d’illustration, le port d’un casque profilé dans des disciplines où l’on s’expose le plus aux risques de chutes en arrière (comme en descente par exemple). Or, ce genre de casque comporte une pointe sur la partie arrière qui, si elle ne se brise lorsqu’on tombe, peut faire beaucoup de mal aux cervicales.

La bonne « pointure » et bien attaché

D’une manière générale, les casques roller sont à taille réglable, sur une fourchette bien définie de deux, trois ou cinq tailles, un peu le même principe qu’en rollers ajustables. Mais avant de pouvoir procéder à quelque ajustement que ce soit, il faut bien évidemment pouvoir définir son tour de tête, ce qui s’avèrera particulièrement utile surtout lors d’un achat casque en ligne.

Comment faire ? Prenez un mètre ruban, ou alors une ficelle et prenez la mesure, sachant que la partie la plus large de notre tête (les deux extrémités étant représentées par le milieu du front et la bosse du crâne) se situe à environ 1cm au-dessus des sourcils et des oreilles, là où s’arrêterait un chapeau. Enroulez sur le périmètre crânien puis prenez le résultat ainsi obtenu : c’est votre tour de tête.

A titre d’exemple (car la palette de taille ajustable peut effectivement varier d’une marque ou d’un modèle à l’autre), au-dessus de la taille XS ou XXS, à 55-56 cm, on sera dans la taille S, vers les 57-60 cm dans la taille M et au-delà de 60cm, dans la taille L, voire XL. Dans tous les cas, ne jamais oublier de se référer au guide des tailles disponibles s’il y en a.

Quoi qu’il en soit, il faut essayer, la forme de la tête étant différente d’une personne à une autre. Une fois que vous aurez enfilé votre casque, s’il est à la bonne taille et même si vous ne l’avez pas encore attaché, il ne bougera pas (ou bougera peu) lorsque vous secouez la tête. Alors, quand vous attacherez la sangle ou colliers de serrage, le casque de sécurité devra, une fois bien ajusté, rester ferme pour pouvoir pleinement jouer son rôle protecteur.

Les plus à rechercher

Quels éléments font donc qu’un casque soit un bon casque roller ? D’abord le rembourrage en mousse qui doit vous permettre de sentir un certain confort de la tête dans votre casque.

D’un point de vue un peu plus sécuritaire, celui-ci devrait être équipé du système de serrage micrométrique (ce dont ne disposent malheureusement pas les casques proposés en entrée de gamme) ou une jugulaire ergonomique, ainsi que d’une molette de réglage sur la partie dorsale du casque qui aura pour fonction de bien enserrer la tête.

Et, s’agissant notamment des casques intégraux, ceux-ci peuvent comporter, en bonus, une mentonnière qui peut être détachable ou non, ainsi qu’une visière qui renforcera davantage la protection des yeux face à l’agression d’éléments extérieurs tels que poussière ou insectes et éviter de trop inhaler de la fumée nocive.

Notons que les meilleures marques de roller proposent aussi des casques roller, en l’occurrence K2, Decathlon, Fila, Rollerblade, Rookie?

Il ne vous reste dorénavant plus qu’à choisir en fonction de vos critères esthétiques, notamment en ce qui concerne les couleurs, étant entendu que les casques rollers sont, tout comme pour les patins à roulettes proprement dits, déclinés dans une multitude de tons (gris rouge, violet, noir jaune, rouge et noir, bleu noir, noir rose, bleu clair, blanc rose, blanc bleu, noir mat?).

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2021-09-25 02:45:03